Entreprendre des travaux de peinture intérieure sans être peintre est devenue monnaie courante. Vu que l’on peut économiser quelques milliers d’euros sur la main d’œuvre, pourquoi ne pas s’y mettre?

Je constate depuis des années:

  • Beaucoup de clients et de clientes n’ont rien à envier à des pros
  • Un très grand nombre est satisfait du résultat, ceux qui lisent les notice et qui écoutent les conseils (dans l’hypothèse où ces conseils sont corrects)
  • 3 fois sur 4, les déçus ont brûlé des étapes ou pensaient tout savoir et sont partis tête baissée

Mais surtout, durant les premiers travaux de peinture intérieure que l’on entreprend, un tiers de ces 20 erreurs minimums sont commises.

J’en mettrai mes 2 mains à couper.

La première fois, je n’ai pas fait exception. Je ne suis pas un peintre.


Piqûre de rappel sur la composition d’une peinture intérieure

schéma simple composition d'une peinture

(Crédit photo, « Construire, rénover et aménager une maison » )

A chaque cas, le produit adéquate (Lire l’article, “quelle est la meilleure marque de peinture?”)

Mémorisez ce dessin, il vous permettra de comprendre immédiatement les erreurs liés à la “chimie” (température, mélange, hygrométrie,…)


S’avouer « mauvais » avant de réalisez ses travaux de peinture intérieure

Vous faites de l’électricité, raccordez une prise. ça marche ou ça marche pas. Dans le cas numéro 2, on inverse les fils et ça roule. Il n’ y a pas d’a peu près, ça fonctionne ou pas.

Peindre est un peu plus subtile. 

Les nombreuses étapes et possibilités qui s’offrent à vous sont autant de petites sources d’erreurs s’additionnent jusqu’à l’atteinte du résultat.

Par conséquent, même si chaque étape est réalisée dans les règles de l’art à 80%, le cumul des 20% loupés, multiplié par ces X étapes, peuvent vous conduire à être moyennement , voir pas satisfait du tout de votre travail.

Si vous faites partis de ceux qui n’aime pas peindre avant d’avoir commencé, et peu importe les raisons, ça va être compliqué.

Ce n’est pas une étape qui ne demande qu’une journée ou quelques heures.

Motivez-vous en vous rappelant le montant que vous économisez. 

Ou demandez un coup de pouce aux amis et à la famille. Il y en a toujours qui préfèrent les finitions aux travaux lourds. (et inversement)

Commencer vos travaux de peinture intérieure par le mur le plus visible

Ne commencez pas par le mur derrière votre future télé. C’est celui que vous verrai le plus!

Et ce premier mur que vous allez peindre. Ce sera le plus moche!

Je parle bien de la peinture. Appliquez la sous-couche partout puis faites vous la main en commençant par les placards, les WC…

Mélanger votre peinture de façon approximative

(Ou ne pas mélanger du tout)

Vous avez-déjà fait un gâteau? Pour homogénéiser la pâte, vous avez tourné avec un bâton?

Bien sûr que non!

Les composants d’une peinture ont une densité différente.

Tourner avec un bout de bois qui traîne dans le garage ne fera pas remonter certains colorants et autres charges.

Régulièrement, j’entends: “Cette peinture ne couvre pas au début et est dure à appliquer vers la fin du pot…”

S’il existe des mélangeurs à peinture/enduit, c’est pour une bonne raison.

Jusqu’à 2,5-3 litres, vous pouvez secouer le pot de peinture dans tous les sens durant quelques minutes.

Puis continuer avec un mélangeur manuel., la même fonction qu’un fouet pour votre gâteau.

A partir de 5L, équipez vous d’un mélangeur à mettre sur votre visseuse. (toujours un seau d’eau à côté de vous pour le nettoyer immédiatement, il faut prendre soin de ses outils!)

Et avec des ailettes assez large. Le but étant de faire remonter tout ce qui est au fond.

Trop ou pas assez d’impression (ou sous-couche)

Une sous-couche ou primaire pourrait assurer sa fonction en étant transparente. Le but est de bloquer, préparer un fond, un support.

8 fois sur 10, les chantiers sont en blancs. Ils est donc logique que le marché de l’impression soit d’office, pré-teinté en blanc.

Avec 10L, c’est entre 80 et 120 m2 de surface que vous couvrirez, selon les marques, selon votre façon de faire,…

50m2 avec 10L c’est trop charger! 

La peinture peut se décoller dans les jours suivants, je l’ai vu de mes yeux.

Un client m’a ramené une « boule de peinture » un jour. A peine 50m2 couvert avec 10L de sous-couche universelle de qualité!

Tout en séchant, la peinture s’est décollée a de nombreux endroits, là où il n’ y avait plus aucune accroche.

La sous-couche ne bloque pas à 100% un support dans le cas de support poreux.

Pas assez d’impression

Si vous faites 200 m2, c’est qu’il faut une seconde couche.

Sans cela, ne soyez pas surpris de mettre 2 voir 3 couches de finitions (selon produit utilisé, bien entendu)

Le nombre de couche est un indicateur de temps de travail.

Ce qui compte pour le résultat, c’est le nombre de litre appliqué au m2


Conseil bonus en passant

Pré-teintez votre sous-couche dans le cas d’une finition de couleur vive et/ou foncée. 

Vous faites du rouge? Mettez un colorant rouge dans votre impression, elle sera rose pâle. Et ça change tout.

Avoir des outils non-adaptés pour vos travaux de peinture intérieure

Achetez vos rouleaux à “Action” pour peindre avec de la peinture Seigneurie, pour gratter 30€, ça c’est de la boulette.

Pour peindre un banc fabriqué en palette, si vous voulez.

Vous n’utilisez pas avec un embout cruciforme dans une tête de vis étoilée.

Même si plusieurs types d’outils peuvent convenir pour une même peinture, il y a des associations qui vous feront pester de rage pendant vos travaux.

La type et la longueur de fibre appropriée seront inscrits au verso du pot.

exemple de conseil de matériel sur notice d'un pot de peinture

Cela peut ne pas être très important.

Mais dans l’exemple ci-dessus, n’espérez pas réaliser qu’une couche en achetant un rouleau avec des fibres de 6-8 mm.

Idem pour un pistolet. Passez de la peinture pro dans un pistolet à 100€ est une hérésie.

Vous allez devoir diluer fortement la peinture. Et donc baisser le niveau de qualité, car vous allez augmenter la part de solvant.

Ne pas se soucier du taux d’hygrométrie

La valeur de ce taux au moment de vos travaux peut vous amener des ennuis plus ou moins graves. Que ce soit dans l’air ambiant ou dans les supports.

Exemple d’un cas isolé: placo stocké à l’extérieur en novembre (bâché)

Posé, bandes réalisées le lendemain, sous-couche le jour suivant. 

Résultat, plein de cloques partout car le surplus d’humidité dans le placo s’évapore.

Et on recommence, ponçage, dépoussiérage, achat supplémentaire de sous-couche,…

Un taux normal, et correct, pour réaliser vos travaux de peinture intérieure se situe entre 50 et 65%.

55 étant le taux moyen d’une habitation chauffée, correctement ventilé.

Plus bas que 50%, certains supports peuvent craqueler.

En dessous de 40, on sent que l’air est moins respirable. 

Je vous donne une solution bête comme chou dans la prochaine erreur (car elles sont liées), si comme moi , vous devez peindre à une période pas top en météo, et que votre construction n’est pas encore chauffée.


Ne pas prendre en compte la température d’application de la peinture

Selon les marques, entre 5 et 25 degrés. C’est ce que vous retrouverez sur la notice de la plupart des produits intérieurs.

Il peut aussi être indiqué “température idéale d’application”.

Température conseillée pour appliquer la peinture intérieure


Ne confondez pas température et humidité. Il fait 30 degrés dans certaines îles et c’est impossible de faire sécher du linge dehors !

Peindre à 5° degrés ne sera pas agréable pour vous. A plus de 20°, la peinture sèche très vite et le risque de traces est quasi inévitable.

Les travaux de peinture que j’ai effectué avec une température de 10-12 degrés dans la maison sont nickels à côté de ce que j’ai fait une fois emménagé dans la maison à 19-20°

Munissez-vous d’une petite station météo. Le petit truc en plastique pas cher qui ressemble à un réveil. Vous aurez la température et le taux d’hygrométrie. Et selon la période, d’un absorbeur d’humidité.

Vos travaux de peinture intérieure en hiver

Vérifiez le taux d’humidité de la pièce que vous allez attaquez le lendemain. S’il est trop haut, disposez un absorbeur d’humidité adapté dans cette pièce. Vous constaterez ces biens fait sur votre station météo.

Ventilez la maison, sans que les courant d’air atteignent la partie que vous êtes en train de peindre. Il ne faut pas accélérer le séchage.


Vos travaux de peinture intérieure en été

En juillet-août, je vois la différence de satisfaction entre les clients qui se sont levés à 4h du matin pour bosser, et ceux qui ont mis le réveil à 10h.

Dès que la température dépasse les 20 degrés, ajoutez un additif qui ralentit le séchage de votre peinture. Ou acheter des produits pro adapté à une application par plus de 25 degrés.

Parmi 3 produits testés, le Doc peint un grand plafond par temps chaud avec un produit adapté. Ecoutez ses conseils 😉

L’additif, en plus de l’apport de glisse à l’application, retarde le séchage de la peinture. 

Nous en vendons énormément l’été. Et nous sommes en Normandie!

Comptez un bidon d’1L pour 10L de peinture (pas pour les sous-couche).

Peinture en phase aqueuse uniquement

Plus une peinture bénéficie de temps pour se tendre, moins il y aura de traces au séchage.

Pour les perfectionnistes, ce produit peut-être utilisé même dans le cas d’une température confortable.

Enlever la poussière comme si vous faisiez un « pti coup de ménage »

Croire qu’un coup de balai sur les murs est suffisant, c’est potentiellement TOUT reprendre à Zéro!

Après le ponçage des bandes, il convient de dépoussiérer assidûment toute la maison.

Il en restera quand même. Donc passez-y 2 jours s’il le faut (c’est le temps que j’ai mis, à 2, environ 20h de boulot). C’est mieux que de perdre une semaine ou plus à peindre pour rien.

Et en plus, recommencer là où la peinture n’aura pas tenue.

Avez-vous déjà collé un morceau de scotch sur quelque chose de poussiéreux?

ça tient pas. La peinture, c’est pareille.

Je vous conseille un aspirateur de chantier et les chiffons humides.

Votre objectif avant l’impression (sous-couche)  est le suivant: 

aucune trace blanche sur votre main après avoir caressé le mur


Ne pas prévoir assez de peinture

Même sur internet, tout ce qui n’est pas utilisé est remboursé.

(Il y a sûrement des cas exceptionnelles, renseignez-vous avant. Mais celui qui vous dit « non » n’a rien compris au commerce)

Pendant un an ou plus, vous irez au moins une fois par mois dans votre magasin de bricolage.

Vous avez un ou plusieurs mois pour ramener vos produits non-utilisés non-déballés. (Dans mon enseigne, c’est 6 mois, voir plus. ça ne se périme pas!)

Donc vous ne perdrez pas de temps inutilement à revenir en magasin.

Vous ne tomberez pas sur un vieil ami qui va vous tenir la jambe pendant une heure, ou éviterez les bouchons car on est samedi.

De plus, pendant les travaux, c’est le soir 10min avant la fermeture du magasin ou le dimanche qu’il vous manquera quelque chose!

D’un point de vue technique, soyez vigilant à ne pas tomber en panne de peinture au milieu d’un pan de mur. Le raccord sera visible et vous seriez obligé de poncer de nouveau. (donc de dépoussiérez)

Pendant ce temps, le rouleau aura séché ,…. et 10€ à la poubelle!

Si vous avez le doute d’avoir assez de peinture pour finir une couche sur un pan de mur. Ne commencez pas.

Le temps de séchage entre 2 couches

La technologie évolue vite et la peinture n’y échappe pas.

Regardez bien les temps de séchage à l’arrière des pots.

S’il y a un temps “sec au toucher”, un “entre 2 couches”, et un “séchage complet”, respectez bêtement ce qui est inscrit!

Ci-dessous, c’est clair. C’est 4h!

temps de séchage entre deux couche
Exemple précis marque V33

L’exemple suivant est moins évident. On peut se dire que l’on a entre 6 et 12h pour faire la seconde couche.

Erreur, plus on se rapproche du « temps complet », plus le risque augmente

temps de séchage complet
exemple marque distributeur

Remarquez sur ce pot de marque pro, la clarté de l’explication.

Si vous la lisez, vous ne pouvez pas faire l’erreur.

indication temps de séchage peinture pro

Cela peut être aussi indiqué par le terme “recouvrable”:

Dans ce cas, il n’y a pas de contre-indication pour faire votre seconde couche beaucoup plus tard. Je vous conseille tout de même de ne pas attendre plus de 12h.

temps de séchage peinture de marque distributeur

Dans le doute,….

Beaucoup de personnes pensent bien faire “j’ai attendu 24h pour faire la seconde couche, j’ai préféré assurer le coup, et la deuxième ne tient pas!”, c’est écrit 6h entre deux couches.

“Le mieux est le mortel ennemi du bien” Montesquieu

Par exemple, vous pouvez rencontrer cela dans le cas de peinture lessivable de qualité.

Si elle se nettoie bien, c’est qu’elle n’accroche pas une fois sèche?

Au bout de 24h, le film de protection est totalement sec (donc fermé), et la seconde couche va très mal adhérer. 

Le chargement du rouleaux

A mes débuts, un client, avec un très gros niveau de bricolage, me donna beaucoup de conseils. Pas technique, évident à comprendre pour le novice que j’étais.

Plus particulièrement celle-ci “Votre rouleau doit toujours chanter”. Vous comprendrez quand vous allez vous y mettre.

L’erreur est d’attendre le constat visuel de “Je dois recharger”. C’est juste avant ce constat qu’il faut le faire. 

Le chargement homogène et sans excés de votre rouleau vous permet de couvrir une certaine surface. C’est avant l’atteinte de cette surface maximum que vous devez recharger.

A l’aide d’une grille, placer dans votre pot ou dans un seau à peinture (appelé camion par les pros)

Les petits bacs où on met un litre de peinture, c’est pour plus tard. Là, il faut envoyer.

Ne plongez pas votre rouleau directement dans le pot, vous ferez des pâtés, des surépaisseurs de peinture, et la peinture accumulée aux extrémités du rouleaux sera responsable des traces sur vos murs.

Plus de peinture, séchage différent égale “traces” (phénomène appelé embus)

Négligez l’impact de la lumière pendant vos travaux de peinture intérieure

La déco, les tendances,….ça nous contrôle un peu tout ça!

Ce qui est certain, et c’est ça qu’il faut retenir:Tous les derniers coups de rouleaux, avant de recharger, doivent finir dans la même direction.

“la peinture doit être tiré dans un sens unique”

Concrètement:

Avez-vous déjà passé l’aspirateur sur un tapis ou de la moquette plutôt épaisse?

On peut avoir l’impression qu’il y a des différences de couleurs quand on met un coup dans un sens, puis un coup dans l’autre?

Avec la peinture, c’est le même combat.

Pour le plafond, partez d’où la lumière naturelle est la plus forte et la plus présente. Et tirez la peinture en vous éloignant.

De haut en bas pour les murs. 

Ne pas acheter de petits rouleaux pour vos travaux de peinture intérieure

Vous achetez des gros pots car vous avez beaucoup de surfaces à peindre. Donc vous achetez de grands rouleaux.Logique et intuitif comme démarche.

A tel point que beaucoup de vendeurs vont oublier de vous proposer un rouleau plus petit en supplément..

Un rouleau standard mesure 18cm de long. 

Qu’allez-vous faire si vous avez un bout de mur de moins de 18 cm de large?

Celui à côté d’une porte?

Ouf! j’ai un pinceau.

Et cette bandelette de mur va vous prendre 20 min de travail pour un résultat qui ne vous satisfera pas car il y aura un effet de cordage. Les traces de pinceaux seront visibles car vous allez tartiner ça comme une cracotte pour aller vite!

(les 2 images suivantes sont là pour que vous voyez la taille et la désignation du produit. La fibre n’est peut-être pas adaptée à votre peinture)

Achetez un 110 (11cm)

Et un 60 (6cm), s’ils ne servent pas tant mieux. Vous ramenez!

Je vous montre la marque Nespoli car je la recommanderai. D’autres marques sont très bien.

Gardez l’ordre de prix en tête.

C’est pas à 1€ près, mais si vous voyez des rouleaux à 3-4€, évitez!

Dégager la totalité des angles d’un mur avant de peindre au rouleau

Si vous peignez avec un pinceau à rechampir tous vos angles , pour être tranquille, et ensuite, “remplir” tout le reste du mur au rouleau, alors vous verrez un magnifique cadre tout autour. Il y aura en effet de cordage.

Ce que vous aurez peint avec ce pinceau aura séché. Et vous repasserez légèrement sur cette trace avec votre rouleau. Créant ainsi une épaisseur supplémentaire.

Vous devez avancer au fur et à mesure de façon à étaler au rouleau la continuité de ce que vous avez fait au pinceau. 

A titre personnel, je le fais au petit rouleau maintenant.

Tester dès le début!

Vous allez avoir du boulot, et un investissement de 15 minutes pour tester ce qui vous va le mieux n’est rien pour en gagner beaucoup plus par la suite. 

Sans parler du niveau de finition!

Faire une pause au milieu d’un panneau

C’est le même principe que l’erreur précédente. Vous repasserez inévitablement sur une couche beaucoup plus avancée dans le processus d’évaporation du solvant. Il y aura de l’embus.

ça raccorde aussi avec le fait d’avoir suffisamment de peinture.

Faites-vous un planning.

Acheter du scotch de masquage à 1 sesterce pour vos travaux de peinture intérieure

Les économies de bout de chandelles…

Vous n’avez pas besoin tout le temps de scotch haut de gamme.

Pour protéger vos menuiserie, vous pouvez acheter des milieux de gamme à 6-7€ le rouleau en 50m X 5cm de large. (marque de distributeur par exemple)

Mais si vous souhaitez de belles lignes propres et bien droites entre 2 peintures, un scotch qui n’arrachent ce qu’il y a en-dessous.

Mettez-y un peu plus cher.

éviter les coulures de peinture avec scotch de masquage de bonne qualité
(les collègues du magasin qui s’amusent bien…..)

Je vous conseille 3M, le Scotch blue, vous le trouverez à Leroy Merlin.

Pour être franc, c’est grâce aux premiers clients qui ont achetés le produit le plus cher en rayon que j’ai fini par tester.

Effectivement, c’est incomparable.

Vous avez aussi le « frogtape », que vous trouverez chez Castorama:

Vu le prix, à ne pas laissez traîner dans le garage pour emballer des cartons!

Ne pas utiliser de mastic acrylique pour vos travaux de peinture intérieure

Il y a des années, les pros utilisés du “mastic de peintre”.

Ce sont des cartouches de mastics acryliques. A ne surtout pas confondre avec les cartouches de silicones.Elles ont la même apparence, mais vous ne pourrez pas peindre sur du silicone.

Des angles parfaits, ça n’existe pas! Même dans du neuf.

Il y aura des endroits avec des défauts. Combler ces petits défauts vous permettra de mieux appliquer votre scotch de masquage.

Le top, c’est de le faire juste après la sous-couche..

Ce mastic s’étale nettement plus facilement qu’un silicone. Il peut-être aussi utilisé au-dessus des plinthes pour vous faciliter le ménage par la suite.

Ce n’est pas ça qui va gonfler votre facture, mais ça embellira vos finitions.

Mais pour du mastic acrylique intérieur, vous pouvez acheter des cartouches à 4-5€.

Vous utiliserez au moins un lot de 3.

Laissez le masquage de la première couche pour les couches suivantes

Nous sommes tous un peu fainéant. 

On pense gagner du temps, de l’argent, en laissant cette bande absorbée de peinture.

De plus, selon la température, la colle de la bande peut imprégner très légèrement le mur.

Par conséquent, au plus longtemps cette bande reste, au plus de petits défauts apparaîtront au moment de l’enlever.

La meilleure solution reste de l’enlever aussitôt après avoir fini votre mur.

Et on enlève la bande en tirant vers l’opposé de la peinture fraîche.

Et pas comme un forcené!

Appuyer sur le rouleau


Une dernière, concernant les traces.

Plus vous appuyez durant l’application, plus la peinture se diffuse vers les extrémités du rouleau. Ce phénomène renforce l’embus dont nous avons parlé précédemment.

Si vous avez mal au poignet, au coude, ou à l’épaule au bout de quelques minutes de travail, ce n’est pas bon. C’est que vous appuyez trop.

N’oubliez pas, le rouleau doit être chargé de façon homogène, sans couler, le plus souvent possible.

D’ailleurs, il existe depuis quelques temps des perches conçues pour pouvoir peindre les murs et les plafonds. Le modèle que je connais est télescopique. Il mesure, plié, 36 cm. Et se déplie sur un peu plus de 70cm.

C’est très confortable, d’autant plus que votre chantier et conséquent.

Cherchez les produits qui vont vous rendre le chantier moins pénible. Des produits facilitant avec ce genre d’ergonomie.

Faire une seconde couche en espérant que l’on voit moins les traces

Grosse erreur.

Nous avons dis précédemment que la peinture devait être étalé de la façon la plus homogène possible.

La pression trop forte que vous exercez sur le rouleau lors de l’application amène ces légers traits qui sont en réalité une sur-épaisseur de peinture.

Plus la peinture renvoie la lumière, plus ces traces seront visibles.

Une seconde couche sans ponçage (donc dépoussiérage-essuyage ensuite) accentuera le problème.

Vous pouvez en mettre autant que voulez, si vous procédez comme pour la première, ce sera de pire en pire.

Après avoir lu ça, j’ai peur de peindre !

Ne vous alarmez pas à la lecture de cet article. Ce sont des points de détails pas si compliqués à mettre en place.

De plus, vous ne pouvez pas être concernés par tous ces points. Vous les connaissez, donc, vous serez vigilants.

La température et l’hygrométrie sont des points à vérifier.

Mais je sais que certains devront peindre aux moments les plus extrêmes de l’année.

Je n’ai pas eu le choix de trouver des solutions pour avancer en plein mois de décembre/Janvier.

D’autres devront avancer au mois d’août.

Les tutos vont vous rassurez. Mais c’est appliquant que vous allez vous améliorer. Et rapidement, je vous le promets.

S’il y a une chaîne à regarder c’est celle du Docteur Peinture. Ces conseils et son naturel sont au top.

Agréable à écouter et regarder, retenez ces conseils et attrapez le rouleau!

Je suis fan. (D’autant que nous avons beaucoup de phrases en commun!)

Les bonnes pratiques pour peindre avec Docteur peinture


Achetez les bons produits avec les bons outils.

(Pas de pneus rechapés sur une Audi TT, là c’est pareil !)

Soyez patient, lisez les notices, il y aura bien un détail que vous serez content d’avoir lu.

Je sais que vous aurez un planning chargé. Mais il vaut mieux qu’il vous reste un mur à peindre dans le salon une fois emménagé….

Plutôt que d’avoir des retouches un peu partout ou pire, de louper complètement 2 pièces.

J’espère que cet article vous sera utile.

Si c’est le cas, partagez le afin qu’un maximum de monde évite ces erreurs.

Pour prévoir votre budget « exemples de devis peinture & matériels »

(Lire « Quelle est la meilleure marque de peinture »

 » La préparation des murs avant de peindre » )

Emménagez heureux,

Jonathan


    2 replies to "20 erreurs à éviter pour vos travaux de peinture intérieure"

Un pt'i coucou, une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.