Faire soi-même le maître d’œuvre, bonne idée ?

Faire soi-même le maître d'œuvre
Table des matières

Faire soi-même le maître d’œuvre pour faire construire sa maison peut être un vrai bon plan… ou un chemin de croix !

C’est une vrai aubaine pour économiser quelques milliers d’euros et avoir la totale liberté dans le choix des artisans et des matériaux.

Mais attention, ce n’est pas parce que vous êtes un bon bricoleur que ce sera un succès.

Et à l’inverse, un novice peut très bien réussir son projet de construction sereinement, car c’est un as de l’organisation et il sait que son avant-projet doit être clair.

A partir d’expériences vécues, à titre personnel ou suite à des échanges d’expériences avec des professionnels et des clients, je vous explique comment appréhender cette éventualité.

Il y a différentes façons de faire le maître d’œuvre, et de prévoir l’organisation de votre projet de construction.

Bien entendu, c’est mon humble avis, en aucun cas une vérité absolue.

Tous les constats que j’ai pu faire jusqu’à présent sont issus d’expériences concrètes.

 

 

Vous êtes “patron” et “client” !

Rappel :

Le maître d’oeuvre, c’est le patron du chantier.

Il sélectionne les artisans en fonction des besoins du chantier, et tout ça en respectant un budget défini avec le maître d’ouvrage.

Le maître d’ouvrage (donc vous) est le futur propriétaire de cette future maison. Il finance le projet et, même s’il est accompagné, est le décisionnaire final.

Faire soi-même le maître d’oeuvre pour faire construire sa maison revient à endosser les 2 rôles.

Qualités requises :

L’anticipation sera votre principal atout.

Il vous faudra probablement plusieurs mois de préparation et de recherches d’informations avant que le premier coup de pelle ne soit donner sur votre futur terrain.

L’organisation sera primordial. Vous savez que l’artisanat et le nombre d’intervenant sur un projet de construction contient son lot d’imprévus.

Mais par votre définition clair de vos objectifs , vous saurez identifier les différentes étapes, sous-étapes,…

Connaître et anticiper les vrais problèmes :

Vos qualités naturelles, ou acquises grâce à vos expériences personnelles et professionnelles, vont vous permettent “d’apprendre à apprendre”.

Vous savez que vous n’avez pas besoin de savoir faire de la maçonnerie, mais que vous devez en connaître certaines règles, certains principes.

Dans le but de poser de suivre votre chantier et de poser des questions pertinentes afin d’être crédibles auprès des acteurs présents sur le chantier.

Lire ” 7 principes à adopter avant de faire construire”

anticiper pour Faire soi-même le maître d'œuvre

 

 

Plusieurs organisations possibles quand on est son propre maître d’œuvre :

Disons qu’il y en a 3 principales :

Être son propre maître d’oeuvre et choisir tous les artisans :

L’anticipation, et un nombre de coups d’avances important sont de mise.

Il va falloir caler tous les artisans .

Il y a un ordre logique à prévoir, sachant qu’il y a des lots de travaux qui doivent être réaliser en plusieurs temps.

Par exemple, le plaquiste, l’électricien et le plombier interviendront plusieurs fois, et ils sont dépendants les uns des autres sur l’avancé du chantier.

Peut-être avez-vous du réseau, ou allez choisir un super plaquiste de confiance, qui sera à même de vous conseiller un plombier et un électricien avec qui il travaille régulièrement.

C’est une façon de faire à privilégier…à mon avis.

 

 

Faire soi-même le maître d’oeuvre et se garder quelques travaux :

Pour optimiser le budget, vous ferez quelques travaux de finitions.

Il va falloir définir lesquels et vous dégager du temps…selon vos objectifs le jour de l’emménagement :

  • Est-ce qu’il reste des travaux pour les mois à venir ?
  • On emménage “tout fini”
  • on se garde l’extérieur….

C’est une casquette supplémentaire. Beaucoup s’y mettent et sous-estiment certains timing :

  • Réaliser des devis de matériaux (pour la banque, mais cohérents pour ne pas être piéger dans un an et demi !)
  • Les tâches logistiques, organiser le transport des matériaux, décharger et ranger/stocker.
  • Le temps de réalisation de certains travaux, comme la peinture où beaucoup comprennent enfin le montant du devis de l’artisan finalement refusé)

 

 

Être maître d’oeuvre et réaliser tous les travaux :

Vous avez des connaissances dans le bâtiment, et vous avez du temps.

Ou alors vous n’êtes pas pressé.

Certains arrivent à avancer étape par étape, le soir, les weekend, les vacances pendant quelques années…

Et même si c’est sur le second oeuvre, vous avez un réseau d’artisan dans votre entourage proche.

Quand je dis “être maître d’oeuvre et faire tous les travaux”, je veux dire qu’il n’y aura que des devis de matériaux.

Votre réseau “proche” vous aidera à titre personnel.

 

 

Le relationnel du maître d’œuvre prime sur tout le reste.

Ou du maître d’ouvrage, c’est un rappel, mais souvenez-vous que dans cette situation, vous êtes les deux en même temps.

Il vous faudra gérer toute l’étude du projet et la partie administrative.

Vous pouvez aussi avoir recours aux services d’un architecte pour élaborer le plan de votre projet de construction et déposer le permis de construire…et pourquoi pas aussi l’étude thermique.

Il existe aussi des Assistant à maîtrise d’ouvrage (en ligne ou non), des conducteurs de travaux privés,….

Ces 2 métiers ne changent rien au fait que vous restez votre propre maître d’oeuvre.

Lire : “Un Assistant à maîtrise d’ouvrage pour faire construire “

Comme n’importe quel maître d’ouvrage, vous devrez dans tous les cas estimer votre budget global maximum, et l’affiner au fur au mesure afin de connaître le montant disponible pour la maison seule.

Lire : “Liste taxes et frais annexes pour une construction de maison”

 

 

Les difficultés quand on est soi-même le maître d’oeuvre de son projet de construction :

Je parle bien de difficultés. Rien n’est impossible, mais tout se passera pas facilement et rapidement.

Le financement

Les banques n’aiment pas ce genre de profil.

Bien évidemment, cela dépend du projet et du montant que vous avez besoin.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la banque prête de façon “SAFE”, elles ne veulent pas prendre le risque d’un échec, et que vous ne tombiez dans une situation financière et/ou personnelle compliquée.

D’autant, que certaines assurances vous seront très très compliquées à obtenir.

Les assurances

Dans le premier cas, avec les artisans, la banque que exiger que vous soyez couvert par une Assurance Dommages-Ouvrage…ce qui est difficile à obtenir pour un particulier.

Dans le cas où il n’y a pas ou peu d’artisans, pas d’assurances décennales…c’est aussi simple que ça.

Et sans assurances décennales, l’Assurance DO n’a aucun sens.

Si vous vous loupez, il faudra défaire/casser, acheter à nouveau et refaire…

Si vous n’êtes pas dans le bâtiment, mais que vous souhaitez être votre propre maître d’oeuvre, vous devez absolument prendre des artisans assurés pour réaliser votre projet de construction jusqu’à l’étape Hors d’Eau Hors d’air, voir même une partie du second oeuvre.

Lire : “Les assurances d’un projet de construction maison”

 

 

La proximité sur le chantier

Dans les 2 sens du terme, vous devez être proches des personnes, et du chantier pour pouvoir venir régulièrement, ou rapidement en cas de soucis nécessitant urgemment votre présence.

Évidemment, le top du top serait de trouver un terrain situé entre votre domicile et votre lieu de travail…

 

 

Être son propre maître d’oeuvre est une fierté :

Peu importe la façon de faire, tout le monde peut être fier de son projet de construction le jour de l’emménagement.

être fier de sa construction de maison

Même en faisant construire avec un constructeur de maison individuelle, en CCMI, le maître d’ouvrage a du boulot.

Donc, quand on est soi-même maître d’oeuvre de sa construction, il y a une vrai expérience à vivre, un challenge.

Dans tous les cas, c’est une forme d’accomplissement, et c’est le genre d’expérience qui nous fait évoluer.

Si vous en êtes à ce paragraphe, c’est que votre projet n’est pas pour maintenant, vous prenez les devant.

Vous n’avez pas encore de terrain et envisagez différents scénarios, et c’est ABSOLUMENT ce qu’il faut faire, avoir plusieurs plans.

N’oubliez pas de télécharger les PDF offerts, ils vous aideront à prendre le bon chemin et à éviter des erreurs courantes.

Emménagez heureux,

Jonathan,

Ces articles pourraient vous intéresser :